Avertir le modérateur

mercredi, 14 janvier 2009

La guerre des miss : navet ou comédie grinçante ?

18976154_w434_h_q80.jpg

Charmoussey et super charmoussey. Deux stations de sports d’hiver. Celle du bas, qui n’a pas de neige mais du chômage. Celle du haut, qui a de la neige, de l’argent et qui gagne depuis 22 ans l’élection locale des miss. La petite ville de Charmoussey décide alors de sa battre contre sa grande rivale. Tous les coups sont permis.

 

Lire la suite

mardi, 18 mars 2008

MR 73 : la critique

 
24042f377c54001fd8db9244a4f47cfe.jpg
 
Louis Schneider, flic à Marseille, est au centre de deux intrigues : l’enquête de la police judicaire sur le viol et le meurtre de cinq femmes dans des conditions atroces, et la remise en liberté de Charles Subra, qui avait tué et torturé les parents de Justine.

Difficile de mener l’enquête lorsque l’on est dominé par l’alcool et les fantômes du passé.

Ce dernier film d’Olivier Marchal se veut d’un noir absolu. Du point de vue de l’histoire, qui ne laisse place qu’à très peu d’espoir. Et du point de vue de la photographie, aux couleurs à la fois sombres et vintage. Bref, un film qui fait mal.

Si Daniel Auteuil et Olivia Bonamy interprètent parfaitement leurs personnages, ce dernier opus ne m’a pas convaincue. Pourquoi mener de front deux intrigues sans aucun lien ? Comment un policier pourrait-il avoir davantage de flair que ses collègues alors que la seule odeur qu’il perçoit est celle de l’alcool ?

La violence du film ne m’a pas semblée totalement justifiée. Elle m’est apparue plus comme une fin en soi que comme base d’un témoignage sur le monde policier.

Enfin, j’ai regretté quelques poncifs malheureusement récurrents dans ce genre de films : la pluie battante lors des scènes de combat ou sur les lieux du crime (à trois reprises tout de même), la commissaire protectrice et encore attachée au flic déchu ou encore l’assassin qui déjoue les experts en assurant avoir trouvé la voix de Dieu. Dommage.


Pour voir mon précédent billet sur le film, c’est par ici.

 
 
Note : 18669f7d8747be1a03594499ef0feb97.gif18669f7d8747be1a03594499ef0feb97.gifcb3deb65cbc334e8919d0ac609949ee7.gifcb3deb65cbc334e8919d0ac609949ee7.gifcb3deb65cbc334e8919d0ac609949ee7.gif
 
 
 
 
 
 
 

mercredi, 12 mars 2008

MR 73 : secrets de tournage

 
2438416bf99167d24e8d9e4e3232893c.jpg
 
 
Aujourd’hui, sort MR 73 d’Olivier Marchal. Pour le réalisateur, "il ne faut pas voir le film comme une suite à 36 Quai des Orfèvres, mais peut-être l'envisager comme le troisième volet d'un triptyque qui a débuté avec Gangsters". Et de poursuivre : "Un triptyque qui aurait pour thèmes, la solitude, la désespérance et l'errance. Au travers de ces trois films, j'ai voulu rendre hommage aux flics que j'ai connus. Des flics abandonnés par les leurs, trahis par les instances supérieures et rongés par un métier qu'ils mettent au-dessus de tout."
 
  
Voici quelques secrets de tournage :
 
• Le titre du film fait référence à l'arme de poing calibre 357 Magnum sortie des ateliers Manurhin de Mulhouse en 1973. Ce revolver à six coups d'une précision excellente est utilisé par plusieurs unités d'élite comme le GIGN ou le Raid.

MR 73 est inspiré de faits réels. Olivier Marchal, ancien policier, a confié ses démons aux personnages. Ainsi, le personnage de Louis Schneider est broyé par son passé, qui lui rappelle sans répit que le présent n'est jamais une affaire classée.

• Pour Olivier Marchal, MR 73 s'inscrit dans la tradition de films comme Adieu, ma jolie de Dick Richards et The Pledge de Sean Penn.

• Louis Schneider présente un point commun avec Léo Vrinks de 36 Quai des Orfèvres et Franck Chaïevski de Gangsters. "C'est leur volonté d'accomplir leur mission et de connaître la vérité", raconte Olivier Marchal.

• Olivier Marchal a écrit le scénario en seulement trois mois. Le tournage s’est déroulé du 14 février au 7 mai 2007 à Paris et Marseille.

• Olivier Marchal avait proposé le rôle de Louis Schneider à Gérard Depardieu, mais c'est Daniel Auteuil qui s'est porté volontaire en premier. Le réalisateur aurait par ailleurs souhaité que Jean-Paul Belmondo fasse partie du casting, afin de rendre hommage à cet acteur habitué aux rôles de flic risque-tout. Cependant, le comédien n’a pas pu participer au tournage en raison de ses problèmes de santé.
 

(Avec Allociné)

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu