Avertir le modérateur

samedi, 15 mars 2008

Polars et thrillers français

MR 73, Ca$h ou Largo Winch : le cinéma français sort ses plus gros calibres... Petit tour d'horizon des polars et thrillers français qui verront bientôt le jour... 

 

46899a7e030eafc10ca14085d7042ca5.jpgMR 73 - Olivier Marchal

Un tueur en série ensanglante Marseille. Louis Schneider, flic au SRPJ, mène l'enquête malgré l'alcool et les fantômes de son passé. Le passé resurgit aussi pour Justine. 25 ans plus tôt, ses parents ont été sauvagement assassinés par Charles Subra.

Sortie : le 12 mars

 

e3c77409f7c9d7fd911af30140fd5bb7.jpgLe Nouveau protocole - Thomas Vincent 

Un homme n'accepte pas la mort accidentelle de son fils.

Parti pour comprendre, il fuit pour tomber dans un engrenage fatal.

Sortie : le 19 mars. Pour voir la critique, c'est ici

 

07750265d6a114d8b13c15894d0dab01.jpgJ'ai toujours rêvé d'être un gangster - Samuel Benchetrit

L'histoire d'un braqueur amateur dont la victime est une apprentie braqueuse, deux kidnappeurs qui enlèvent une adolescente suicidaire, cinq septuagénaires qui quittent leur retraite pour goûter à nouveau aux joies du braquage.

Sortie : le 26 mars 

 

9a95f102d0fc388c05eddc1e5b867bae.jpgSans état d'âme - Vincenzo Marano 

Une prostituée de luxe, un juge d'instruction arriviste, une journaliste idéaliste... Trois cultures différentes, trois êtres n'ayant pas les mêmes valeurs. L'amour que ces trois personnes éprouvent les uns pour les autres va devenir meurtrier.

Sortie : le 2 avril 

 

65f62456577f71401a25f7651d4ff92b.jpgLady Jane - Robert Guédiguian

Muriel, François et René cessèrent leurs cambriolages après avoir tué un bijoutier dans un parking et, pour se faire oublier, ne se virent plus jusqu'au jour où le fils de Muriel est enlevé... La bande se reforme alors pour réunir l'argent de la rançon.

Sortie : le 9 avril 

 

45ce513d7de8d251ec0dccf5dd9eb73d.jpgSans arme, ni haine, ni violence - Jean-Paul Rouve 

Appréhendé en 1977 pour avoir conçu, organisé et réussi le célèbre casse de Nice, Albert Spaggiari s'évade du bureau du juge d'instruction. Au cours de sa cavale, il multiplie les rencontres avec des journalistes. Vincent, reporter, réussit à l'approcher.

Sortie : le 16 avril 

 

1cc3dc6cec4403cb2c9bb0eb6f3cb50c.jpgUn roman policier - Stéphanie Duvivier

Lieutenant depuis plusieurs années dans un petit commissariat d'un quartier chaud, Emilie Carange fait tout pour qu'on oublie qu'elle est une femme. L'arrivée de Jamil Messaouden la rappelle à l'ordre. Jamil fonctionne à l'instinct et réveille celui d'Emilie. Quand le désir est nié, il peut régner en maître absolu... 

Sortie : le 16 avril 

 

6d333cd02a7d834a3ae581249954e188.jpgAsylum - Olivier Château 

Un jeune homme, Jack, se retrouve seul dans une forêt attaché comme un chien à un arbre. Son pied droit traîne une lourde chaîne. Il n'a rien à faire, si ce n'est de se remémorer ces derniers jours, ce récent passé qui l'a amené jusqu'à cette situation... 

Sortie : le 16 avril 

 

677d50c2e2f760c3a934cd684898c9f8.jpgCa$h - Eric Besnard 

Un arnaqueur évite les agressifs armés. Solal a oublié cette règle. Résultat, il est mort, assassiné par un mauvais perdant. L'affaire aurait dû en rester là. Mais Solal a un frère : Cash. Et Cash a décidé de le venger. Sans armes ni violence, mais en élaborant une arnaque de haut vol.

Sortie : le 23 avril

vendredi, 07 mars 2008

Clovis Cornillac et Thomas Vincent

 
57ec617a428bb18e71668f99023b4db4.jpg
 
 
Lundi soir, je me suis rendue à l’avant-première du Nouveau protocole, en présence du réalisateur et de l’acteur principal. Thomas Vincent, très à l’aise, répondait avec humour aux questions du public, dans une ambiance bon enfant. Quant à Clovis Cornillac, il a eu davantage de mal à se détendre – il faut dire que les commentaires négatifs ne manquaient pas concernant son interprétation d’Astérix ! Les deux hommes sont revenus sur la genèse du scénario et les choix effectués dans le film. Il sortira le 19 mars.
 
7a30b077924cbbf0352217fb525bf855.jpg Quelle est la part des faits réels et fictifs dans votre film ?
Thomas Vincent : L’histoire est une fiction. Le laboratoire pharmaceutique au cœur de l’intrigue n’existe pas. En revanche, tous les faits dont parlent Diane et William sont réels. Ils sont parus dans la presse.

Comment a réagi l’industrie pharmaceutique ?
Thomas Vincent : Elle a demandé à visionner le film. Elle n’a pas trop aimé la démarche mais elle ne peut pas faire grand chose (rires). Cependant, je ne fais pas partie de ces réalisateurs qui croient qu’ils vont changer la monde !

Ne craignez-vous pas que certains spectateurs ne fassent pas la part des choses ?
Thomas Vincent : Tout le monde sait que les médicaments soignent vraiment (rires). Pourtant, il existe certaines dérives. Pour rendre des entreprises rentables, on fabrique des maladies de riches qui n’ont pas vraiment lieu d’être alors qu’on devrait s’occuper des véritables maladies des gens.

Pourquoi avoir créé un personnage principal totalement ignorant ?6342f34443f3c2d246e3ac834a7466e1.jpg
Thomas Vincent : On voulait faire un film qui ouvre le débat mais sans viser un public restreint déjà acquis à notre cause. Il fallait donc un film dans lequel on entre rapidement. D’où le système du thriller avec des choses déjà vues. A partir de ces facilités, on pouvait entraîner les spectateurs vers quelque chose de plus inattendu.

Quel a été le planning pour faire le film ?
Thomas Vincent : En septembre 2005, Eric Besnard a écrit une première version du scénario. Il s’est documenté à partir de toutes les sources disponibles et a rencontré quelques "taupes" - qui ont notamment inspiré le personnage de William. En mars 2006, j’ai continué le scénario et travaillé sur le financement. De février à mai 2007, nous avons tourné. Et jusqu’à décembre 2007, nous avons réalisé le montage et les effets spéciaux.

45cb02218c15ef23686a40a2dc5289bb.jpgComment passe-t-on de Astérix au Nouveau Protocole ?
Clovis Cornillac : C’est le hasard des sorties ! De la même façon, j’ai terminé Scorpion un samedi avant d’enchaîner sur Astérix aux Jeux Olympiques le lundi (rires). Plus c’est loin, plus je prends du plaisir ! J’aime passer d’un univers à l’autre, pour ne pas avoir l’impression de reproduire quelque chose.

Pensez-vous passer de l’autre côté de la caméra ?103a893b8bd0b5aafd351a1f2f599028.jpg
Clovis Cornillac : Non, j’aurais beaucoup de mal. Je n’ai pas de goût ! Je n’ai aucune notion du cadre ou de la narration. Je ne me sens à ma place qu’en jouant. Le seul cas que j’imagine serait si j’ai une histoire qui me tient à cœur et que personne ne veut porter à l’écran. Je me sentirais obligé de réaliser le film.

jeudi, 06 mars 2008

Le Nouveau protocole

8f90bf730aece5e36d2acd1e7985c6c6.jpg
 
 
Le bruit de la tronçonneuse couvre la sonnerie du portable. Raoul Kraft (Clovis Cornillac) finit par décrocher et apprend la terrible nouvelle : son fils vient de décéder dans un accident de voiture. Il quitte en trombe son exploitation forestière des Vosges pour authentifier le corps. C’est bien lui...

La gendarmerie conclut à un manque d’expérience qui l’a conduit dans le vide. Mais Diane (Marie-Josée Croze), une jeune femme venue de Paris, ne croit pas à la thèse de l’accident. En effet, le fils Kraft testait des médicaments pour un laboratoire pharmaceutique, dans le cadre d’un protocole expérimental.

Raoul décide de se rendre à Paris pour en savoir plus. Les événements semblent donner raison à la jeune altermondialiste. Cambriolages, poursuites ou encore agressions : ils doivent prendre la fuite. Sans pour autant délaisser leur enquête.

Le sujet du film de Thomas Vincent m’a intéressée. Il dénonce certaines pratiques de l’industrie pharmaceutique – et les conditions dans lesquelles sont menés certains essais cliniques – à travers le regard d’un néophyte. Deux visions s’opposent : celle des altermondialistes ("vous n’êtes pas un patient mais une pathologie en devenir") et celle des médecins et pharmaciens ("dans un monde où les certitudes sont si rares, ne plus croire dans les médicaments reviendrait à ne plus croire en rien"). Une trajectoire proche de celle du Constant Gardener de Fernando Meirelles, avec Ralph Fiennes et Rachel Weisz.

Mais dans la veine du thriller politique (ou plutôt économique), j’ai préféré The Constant Gardener. S’il existe bel et bien, le suspense du Nouveau Protocole n’est pas assez présent. Je n’ai pas été suffisamment entraînée dans l’histoire pour m’identifier totalement aux personnages. Un manque à mettre sur le compte de la médiocre prestation des acteurs, et plus particulièrement de Clovis Cornillac. Il aurait gagné à mieux exprimer les émotions de Raul Kraft et à étoffer son personnage.

Un film qui séduira davantage les amateurs d’informations que de frissons.



Note : 5b6c9fd590e23acdee7ab3a8b32a8f72.gif5b6c9fd590e23acdee7ab3a8b32a8f72.gif3b691798c5a8b700636e386f8989b6c6.gif3b691798c5a8b700636e386f8989b6c6.gif3b691798c5a8b700636e386f8989b6c6.gif



  

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu