Avertir le modérateur

vendredi, 12 juin 2009

Citizen Kane : le plus grand film de tous les temps ?

18822998_w434_h_q80.jpg

Citizen Kane d'Orson Welles (1940). Un classique du cinéma. Le plus grand film de tous les temps d'après l’American Film Institute. Je l’ai trouvé intéressant sans non plus être envoûtant.

 


18823008_w434_h_q80.jpg

Le personnage principal, Charles Foster Kane, entrepreneur et magnat de la presse, a un parcours très intéressant, d’homme provocateur, avide d’expériences, de reconnaissance et de pouvoir, qui souhaite tout régenter mais s'avère pourtant assez généreux.

La façon de présenter sa vie, par flashbacks successifs, dévoilés par l’entourage de Kane, maintient l’intérêt du spectateur. Le film regorge par ailleurs d’effets, plongées, contre-plongées ou effets spéciaux. Enfin, les mouvements de caméra sont toujours étudiés et appropriés à la scène.

Ils mettent en valeur un Orson Welles grandiose, impétueux, têtu mais aussi quelques fois vulnérable.

Orson Welles s'est inspiré d'un personnage réel : William Randolph Hearst (1863-1951), qui s'était réfugié dans un château, Hearst Castle, à la fin de sa vie, comme Kane à Xanadu dans le film. Toutefois, d'autres sources ont fait valoir que le film devait être, à l'origine, une biographie, plus ou moins fidèle, du millionnaire Howard Hughes, alors connu à la fois pour ses entreprises cinématographiques (Les anges de l'enfer, Scarface), pour ses records et ses activités dans l'aviation, et pour certaines excentricités (il était victime de troubles obsessionnels compulsifs et il souffrait d'une phobie des microbes).

Un bon film, qui m’est toutefois apparu un peu long par moments.



Commentaires

C'est sûr que le titre de "plus grand film de l'Histoire" est pesant mais si on replace les choses dans le contexte, c'est en tout cas le film qui a proposé le plus d'innovation d'un coup. Après, de là à dire que c'est le meilleur, je ne sais pas.

Écrit par : Vincent | samedi, 13 juin 2009

Qu'entends tu par "le plus d'innovations d'un coup" Vincent ?
Moi je l'ai vu et il est vrai qu'il ne m'a pas vraiment accroché, je suis donc intéressé pour savoir pourquoi il est si connu ?

Écrit par : Azur | samedi, 13 juin 2009

Il y a par exemple énormément de fondus dans Citizen Kane, ça a révolutionné la mise en scène de l'époque, en accroissant le rythme. Ensuite, il y a un gros travail sur les backgrounds et les foregrounds où Welles a du jouer avec plusieurs focales en même temps (le plan du verre (ou de la cuillière, je ne sais plus) par exemple) Je ne suis pas un expert mais je crois savoir qu'à l'époque, c'était une prouesse. Après au niveau du scénario, c'est extrêmement dense, rares étaient les films qui brassaient autant de thèmes, d'histoires, de personnages. Je ne peux que te renvoyer à la fiche Wikipedia qui t'expliquera tout ça bien plus (et bien mieux) que moi.

Écrit par : Vincent | dimanche, 14 juin 2009

Merci Vincent pour tes lumières ! Pour ma part, j'avais bien noté les fondus mais pas l'histoire des focales.

Écrit par : Audrey | jeudi, 18 juin 2009

Difficile a dire si le citizen kane est le plus grand film de tous les temps.Il est intéressant par sa manière de présenter le personnage principal : une rétrospective de sa vie par les actualités (actualité de l'époque diffusé au cinéma dans les année 40) pour présenter la vie globale de l'homme, puis l'enquête du journalisme pour savoir qui est cette bouton de rose dont il a prononcé son nom avant de mourir.
Cette "rosebud" est le fil rouge du film, et permet de rencontrer toutes les personnes qu'il a côtoyé pour tenter de découvrir ce mystère.

Mais ce film est à réserver aux amateur de film ancien, et aux curieux du mythe, et au journaliste pour sa volonté de donner la vérité via son journal quoi qu'il lui en coute (sa déclaration de principe qu'il fait publier en tête du 1 er numéro du journal, sa défense du consommateur dans l'affaire des chemins de fer alors qu'il est lui même possesseur en partie de cette compagnie, ainsi que l'article concernant le récital catastrophique de sa femme qu'il termine alors que le journaliste n'ose pas dire la vérité de crainte de sa colère).

Un petit passage que je retiens :
Au câble envoyé par un journaliste : "femmes charmantes à cuba, peux envoyer poeme en prose, pas de guerre à cuba.", il répond "envoyer poème, je fournirai guerre."

Accessoirement : un épisode des simpson ("rosebud")reprend ce film avec Mr burns en guise de citizen kane.

Écrit par : carrot | lundi, 22 juin 2009

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu