Avertir le modérateur

vendredi, 17 avril 2009

Le chef opérateur met en image l'univers du réalisateur

Mathieu.jpg

Le chef opérateur est le responsable de la technique photographique, des prises de vues et de la qualité artistique de l’image. Lors d’un tournage, c’est à lui de préparer l’éclairage afin de restituer au mieux les tons, les couleurs et même les émotions selon les attentes du réalisateur. Mathieu Pansard présente son métier.

 


Quel est le rôle exact d’un chef opérateur ?
Le chef opérateur a la responsabilité de l’image du film. Il fait donc la lumière et le cadre. Il dirige l’équipe image composée d’assistants opérateurs, d’électriciens et de machinistes. Le directeur de la photographie a les mêmes responsabilités mais ne fait pas le cadre : il délègue ce poste à un cadreur.

Quelle est votre part d’autonomie par rapport aux réalisateurs et quelles relations entretenez-vous avec eux ?

Le chef opérateur est, comme tout le reste de l’équipe, «au service» du réalisateur. Il collabore avec lui pour comprendre et mettre en image l’univers que le réalisateur veut donner à son film. C’est lui qui assume la «direction artistique» de l’image. La relation est donc très proche et ce, dès la préparation du tournage.

Comment se déroule le travail avec les acteurs ?
La direction d’acteurs, le jeu, ne concerne pas directement le chef opérateur. Il intervient sur des détails de placement, d’orientation, toujours en accord avec les souhaits du réalisateur. Il a pourtant un rôle important de par sa place sur le plateau. Il peut servir d’œil extérieur au réalisateur. Selon la relation qu’il a avec le réalisateur, Il peut donner son sentiment sur le jeu, mais si possible pas directement aux acteurs. Son interlocuteur reste le réalisateur. Il faut que la demande vienne de celui-ci.

Comment s’organisent vos journées ?
Le premier plan est souvent le plus laborieux à mettre en place. Puis tout s’enchaîne plan après plan : faire une mécanique générale de la scène pour voir comment vont s’organiser les déplacements des comédiens, définir le déplacement de la caméra, faire la lumière en fonction, répéter, ajuster les placements des comédiens, de la lumière, des éléments de décors, des accessoires. Tourner le plan. Puis on passe au plan suivant, mécanique générale…

Quel aspect de votre métier préférez-vous ?
La bulle dans laquelle toute l’équipe s’enferme au moment du tournage.

Sur quel film avez-vous préféré travailler ?
Sur One O One, un projet particulier, hautement enthousiasmant, tourné en équipe très réduite sur une période de 10 mois, de l’Ardèche à Taipei (Taïwan) en passant par les Alpes. Il est en cours de post-production (sortie fin 2009/début 2010).

Quelle est votre actualité ?
Un court-métrage de Stéphanie Vasseur, Le petit marin tourné en RED ONE, et le tournage en hélico de plusieurs spots promotionnels aux Seychelles. Plusieurs projets de longs-métrages à confirmer ou en préparation.

 

Commentaires

Nouveau métier du cinéma, andouille ?

Écrit par : Raoul Watch | vendredi, 17 avril 2009

Je pense que ça serait sympa de connaître un peu son parcours. Quelle formation il a eu, quels métiers il a exercé avant, etc..

Écrit par : Dadou | vendredi, 17 avril 2009

Je croyais innocement pour ma part que "La bulle dans laquelle toute l’équipe s’enferme au moment du tournage"c'etait le mauvais coté du métier.

Écrit par : Gumbau Jacques | lundi, 20 avril 2009

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu