Avertir le modérateur

lundi, 13 avril 2009

Bernie : existe-t-il un film plus déjanté ?

18826562_w434_h_q80.jpg

Quand il quitte l’orphelinat, Bernie Noël est âgé de trente ans. Il n’a qu'un seul but : connaître ses origines. Commence alors un parcours semé d'embûches pour ce garçon névrosé et déconnecté du monde réel qui va semer le désordre partout où il passera.

 


Bernie est un ovni. Je suis passée par tous les états face à ce film d’Albert Dupontel (1996). Impressionnée par le jeu d’Albert Dupontel, amusée par une majorité de ses gags (le chat empaillé, la hyène, l’homme-bélier ou encore les feux d’artifice dans le transformateur électrique), séduite par la mise en scène hyper créative (les très bons raccords et les angles plus qu’originaux), mais aussi mal à l’aise face à la violence gratuite dont font preuve les protagonistes.

Même s’il s’agit d’une comédie, dans laquelle rien ne doit être pris au premier degré, les scènes où Bernie arrache la tête d'un canari ou tabasse des gens innocents (une femme de ménage, la bonne, etc) me gênent véritablement. Pourquoi tant d’acharnement ? On pourrait se passer de la violence et du sang. Le film en serait d’autant plus amusant et décalé.

Malgré tout, j'ai réellement apprécié ce film, de par son humour, son cynisme et son côté très décalé. Albert Dupontel est vraiment déjanté ! Cela fait du bien de temps en temps. Sans oublier le message du film : les blessures de l’enfance et l’absence des parents.


Commentaires

Un bon film qui est vraiment déjanté, qui part dans tous les sens, mais qui a malheureusement vieilli, un peu trop violent (la scène ou il arrache la tête du canari avec les dents résume bien l'idée d'un premier degré très violent, mais comique au second degré quand il recrache le bec en disant que c'est pas bon a manger). A voir seulement si on aime beaucoup dupontel, les films imprévisibles et les coups de pelle dans tous les sens.


Et ca m'a donné la renonce à tous ceux qui me pose la question : c'est quoi ton dernier rêve?
"je fait toujours le même rêve : je nage dans la seine, j'avale un rat, je m'étouffe, je coule au fond, je tombe sur des huitres, les huitres me choppent, je vomis le rat sur les huitres, le rat bouffe les huitres, les huitres me lâchent, je remonte a la surface et arrivé à la surface, je me prend une péniche dans la tête, et je me réveille!"

Écrit par : carrot | lundi, 13 avril 2009

Pourquoi ressortir ce film ? ou est l'anguille sous roche ?
ou esceque cela fait partie du pot pourri de la webmizz?
-vas t'en savoir?
-ah! oui, le canari ...et paques, putaing ,j'ai tout saisi ! ya des jours comme ça...je me sens plus fort que la moyenne.

Écrit par : Gumbau Jacques | lundi, 13 avril 2009

Bernie sans violence... Non mais! Autant omettre les scènes de sexe dans l'empire des sens, de faire dracula sans vampire, et coloriser charlie chaplin! Sans animosité aucune, je trouve très étrange d'apprécier ce film hormis les scènes de violence, puisqu'elles sont presque sa substance. De plus, au lieu d'etre choqué, j'ai ri à chaque scène violente, autant que face aux gags que tu cites, audrey.

Il transgresse beaucoup de schémas habituels dans le film, dont ceux que la morale impose habituellement dans le cinéma. Il frappe sans discernement les vieux comme les jeunes, les noirs comme les blancs, les femmes comme les hommes, et c'est ça qui est bon! Et pour ce qu'il s'agit de les transgresser, il le fait allègrement, et réussit à surprendre plusieurs fois. Le père en chaise roulante percuté par la voiture, le député vallois, la scène avec la pelle...

C'est le meme genre d'humour de "c'est arrivé près de chez vous", basé sur la transgression de certains interdits moraux et ethiques, selon moi. On aime ou non, je le reconnais, mais de là à vouloir le changer, c'est contre-nature, c'est ... trop violent! ;-)

Il n'a pas du tout vieilli, je trouve, tellement on nous gave de navets incommensurables. L'image deviens vieillotte et décolorée, mais la morale est toujours aussi percutante. De plus, l'emploi du terme "enculé" à toutes les sauces était rafraichissant et bienvenu.

Écrit par : Gaetan | jeudi, 16 avril 2009

Autres bobines ou Dupontel "déjante" pas mal aussi: celui ou il fait auteur de pièces (Le créateur?) et celui ou il tombe en amour pour une poupée à taille humaine, parce que vous comprenez, ça pose beaucoup moins de problèmes qu'une femme normale.
Notre Poelvoorde à nous?

Écrit par : claude | vendredi, 17 avril 2009

Merci pour ces infos, cela a l'air très bien !

Écrit par : Film de cue | samedi, 13 mars 2010

merci

Écrit par : film xxl 18 | samedi, 01 mai 2010

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu