Avertir le modérateur

vendredi, 10 avril 2009

Ponyo sur la falaise : un Miyazaki vraiment enfantin

Image 1.jpg

Miyazaki est réputé pour créer des univers mignons, poétiques et créatifs. De très bons films d’animation qui font rêver, amusent ou attristent. Sa dernière réalisation, Ponyo sur la falaise, m’a toutefois quelque peu déçue.

Note :

Rating_star.solid.gifRating_star.solid.gifRating_star.solid.gifRating_star.empty.gifRating_star.empty.gif

 

 


Image 2.jpg

En jouant au bord de l’eau, Sosuke, petit garçon de cinq ans, recueille un jour un mignon poisson rouge. A son contact, Ponyo, tel que Sosuke la baptise, prend des traits humains et parvient à communiquer. Mais Ponyo est poursuivie par un magicien qui veut la capturer.

Voilà une jolie histoire, bien narrée avec de bonnes idées de détails et de dessins, des couleurs franches, de l’humour et un peu d’émotion. Pourtant, Ponyo sur la falaise m’est apparu terriblement enfantin. Quand on est habituée aux films d’animation des studios comme Dreamworks ou Pixar, remplis d’humour et de références à d’autres films, on trouve le dernier Miyazaki un peu niais. Beau certes. Mais plus facile à apprécier quand on est gamin.


Commentaires

Je ne suis pas encore allé le voir, mais il est censé, comme tous les films du studio Ghibli, être dessiné 100% à la main.
En tout cas, celui-ci est en effet destiné pour les enfants, contrairement à d'autres comme par exemple Mononoke Hime (Princesse Mononoke), Kaze no tani no Naushikâ (Nausicaä de la Vallée du vent), ou le très dur Hotaru no haka (tombeau des lucioles) qui n'est pas de Miyazaki. Par ailleurs, ce sont de très bons films et je vous les conseille même s'ils commencent à dater (respectivement 1997, 1984 et 1988)

Écrit par : Dadou | vendredi, 10 avril 2009

Je vous cite:
"Quand on est habituée aux films d’animation des studios comme Dreamworks ou Pixar, remplis d’humour et de références à d’autres films, on trouve le dernier Miyazaki un peu niais."

Justement, contrairement aux productions hollywoodiennes, Miyazaki( et par extrapolation les studios ghibli) ne se base pas sur le succès d'autres films pour insérer des gags à gogo, le message est largement plus profond que cela. Il y a aussi besoin d'avoir un minimum de culture japonaise pour tout comprendre (eg: Mononoke Hime)...
Il faut parfois les regarder plusieurs fois pour comprendre certaines choses....

Écrit par : XSB | vendredi, 10 avril 2009

@Dadou, ne parles pas du tombeau des lucioles, je vais encore avoir envie de pleurer (jai 25 ans et je suis un mec pourtant ;) )

Écrit par : XSB | vendredi, 10 avril 2009

J'ai simplement 2 choses à relever:

-"de bonnes idées de détails et de dessins (personnages en 3-D sur fond de dessins), "
les studios ghibli sont réputés pour réaliser toute leurs animations à la main, au crayon. donc pas de 3d

-"Quand on est habituée aux films d’animation des studios comme Dreamworks ou Pixar, remplis d’humour et de références à d’autres films, on trouve le dernier Miyazaki un peu niais."
pas besoin de reference pour Miyazaki puisque c'est lui la reference en la matiere, et, contrairement à Pixar ou Dreamworks, les films Ghibli sont poetique et l'humour y est subtile. Le burlesque n'aurait pas ça place dans ce genre d'histoire. Ou, plus simple : Dreamwork, Pixar= culture occidentale (plus exactement bien americanisée), Ghibli= culture Nippone
c'est comme comparer un bateau avec un avion.... :/

Écrit par : Alex | vendredi, 10 avril 2009

> Dadou : merci pour les conseils ! J'essaierai de m'en procurer un de ta liste.
> XSB, Alex : C'est sûr que je manque de culture japonaise. Peut-être aurai-je plus apprécié le film ? Mais j'insiste : il m'a vraiment semblé très enfantin. L'avez-vous vu ?
Merci pour la remarque sur la 3-D. Sinon, je compare le film avec des studios d'animation occidentaux comme vous dîtes, justement parce que je ne connais pas ceux japonais. Et une petite remarque : on compare bien les avantages du train avec ceux de l'avion, donc pourquoi pas ?

Écrit par : Audrey | vendredi, 10 avril 2009

Que Ponyo soit "enfantin" (personellement je ne vois pas vraiment en quoi c'est un souci) est tout à fait logique. Miyazaki à fait ce film à l'intention de son petit-fils. Tout comme Le voyage de Chihiro était destinée aux petites filles de six/sept ans, Ponyo est à la base conçu pour un public spécifique et le talents de conteur de Myazaki en fait une oeuvre que tous peuvent apprécier.

Au passage j'aimerais aussi qu'on cesse d'assimiler les production Dreamworks avec celle de Pixar. C'est comme si on mettait sur le même plan les oeuvres de Myazaki, Otomo ou Oshii sous pretexte qu'ils sont japonais.

Si Dreamworks peut à l'occasion sortir des films d'animation sympathique aucun n'est arrivé à la perfection graphique et narrative que représente Le monde de Nemo, Monstres et Compagnie, Wall-e ou les grandioses Ratatouille et The Incredibles de Brad Bird.

Écrit par : Lord-of-babylon | vendredi, 10 avril 2009

@Audrey, je ne sais pas ce que vous connaissez de la culture japonaise, mais sans forcément trop rentrer dans les détails, certaines oeuvres sont incontournables:
"La pierre et le sabre" de Yoshikawa Eiji (et sa suite "La parfaite lumière") est un classique de la littérature japonaise,
pour le cinéma, je recommenderais dans un premier temps qq films de Takeshi Kitano, Aniki, Hana-bi, sans oublier Battle Royale (le tout en VOSTfr ou VOSTA au choix, les anglais sont un peu plus compétent sur le subbing amha))
Concernant l'animation, je conseillerai sans hésiter les premiers travaux de Osamu Tezuka (qui est on peut le dire celui qui a permis au manga et à l'anime d'exploser au japon), il a fait une série de 9 court métrages sans relations entre eux... je n'ai plus le nom en tête, mais ca doit être retrouvable sur internet facilement.

Concernant la musique... le rock japonais s'en sort pas mal...le visual key est quasiment mort depuis la séparation de X Japan. la J-pop est à éviter, sauf à aimer le coté kitsch de la chose....

Concernant la réponse que tu as faites à Dadou, il me semble que tu as vu peu de miyazaki/ghibli(prévoit la boite de mouchoirs pour Le tombeau des lucioles), sauf les récents et médiatisés... si je pouvais te donner un conseil supplémentaires, regardes les en VO, l'immersion est bien plus impressionnante... et la qualité du doublage français est reconnu dans le monde entier pour sa médiocrité, surtout en ce qui concerne l'animation japonaise....
Si tu as envie d'en savoir plus...

PS1:je te recommande aussi "Tenku no shiro Rapyuta" le chateau dans le ciel, un de mes préférés ainsi que Porco Rosso ("Kurenai no Buta")




PS: en parlant du doublage francais: Pour les nostalgiques du club dorothée, dans les premiers épisodes des chevaliers du zodiaque, shun (qui est un garcon malgré son armure rose et ses cheveux verts) as eu une voix de fille jusqu'a ce que Ikki son frére débarque en lui disant "Shun mon frére, tu n'es qu'une mauviette"
Vive la france!

Écrit par : XSB | vendredi, 10 avril 2009

J'ai oublié de répondre à ta question, non, je ne l'ai pas encore vu, je cherche une séance en VO à un horaire correcte ;)
mais je doute que celui ci soit plus enfantin que "Tonari no Totoro" (mon voisin totoro" ( c'est la mascotte du ghibli pour info, je doute que tu trouves plus enfantin que celui la)

Écrit par : XSB | vendredi, 10 avril 2009

Bonjour à tous,

Je n'ai pas encore vu Ponyo mais traiter un anime de Myazaki d'enfantin. Franchement c'est limite. Ce n'est pas parce que votre référence est dans Pixar ou Dreamworks qu'il faut dénigrer le travail du demi-dieu de l'anime. Dans chacun de ces films, il y a toujorus de la poésie, de l'écologie, du rêves, même si certain de ces films (genre terremr) ne sont pas au niveau des autres, c'est toujours largement au dessus des anime americains.

Écrit par : Konichoa | vendredi, 10 avril 2009

Konichoa => En quoi le terme enfantin est péjoratif ? Je ne parle pas pour l'auteur de l'article mais en ce qui me concerne je trouve le qualifitatif tout à fait à propos concernant Ponyo et en aucun cas péjoratif. Il n'est pas à confondre avec infantil. Un film peut etre enfin tout en étant poetique.

Une remarque. Les contes de Terremer ne sont pas d'Hayo Myazaki mais de son fils et c'est un film extrêment médiocre. Enfin s'il vous plait ce n'est pas en faisant des généralités sur l'animation d'un pays que vous défendrez le travail de Myazaki. L'animation américaine à produit des véritables chef d'oeuvres depuis 60 ans. Tout mettre dans un même sac est du même niveau que ceux qui disent que l'animation japonais n'est que sexe et violence

Écrit par : lord-of-babylon | vendredi, 10 avril 2009

Heu, bein, oui, c'est un conte pour enfants... Comme les autres contes "récents" de Miyasaki.

Mais des adultes malveillants ont voulu se les approprier, les déraciner, pour revendre leur tapis et embrigader sous leurs étendards simplistes: écologie, lutte des classes, féminisme, etc, etc. Peut être auras tu trop entendu leurs sons de cloches et auras vu ce film avec tous ces labels bon marché en tête? Déçue? Probablement... MAIS PAS MOI.

Écrit par : Christian | vendredi, 10 avril 2009

Pour compléter Lord of babylon sur les Contes de Terremer, Pour un premier film, on peut dire qu'il n'est pas franchement réussi, mais Goro as du potentiel mais a voulu trop en faire et au final s'est complètement mélangé les pinceaux, la fin est brouillonne et on ne retire pas grand chose du film....
Concernant les studios américains, ma position est que le dernier bon film d'animation est Fantasia, les autres sont au choix, marrant, beau mais très superficiels.
Et comme le souligne Christian, le coeur de cible ce sont les enfants, pas étonnants donc que le film fasse enfantin.

Écrit par : XSB | vendredi, 10 avril 2009

Aie XSB tu vas fort. Même pas une place pour Fantasia 2000^^ ?

Mais plus sérieusement trouves tu vraiment que Le géant de fer et The Incredibles de Bird, Happy Feet de Miller ou bien encore Batman et le fantome masqué de Timm soient superficiels ?

Écrit par : lord-of-babylon | vendredi, 10 avril 2009

Hmm, certes, Ponyo est un film enfantin, au même titre que le CULTISSIME tonari no totoro (Mon Voisin Totoro : un must-see ! On ne peut pas parler de culture japonaise enfantine sans connaître Totoro !). C'est peut-être l'une des plus grandes forces de Miyazaki, d'ailleurs.

En effet, les dessins animés de Miyazaki sont parmi les seuls que je connaisse qui ne soient pas manichéens : il n'y a pratiquement jamais de "méchant", seulement des points de vue et des intérêts divergents, mais toujours légitimes dans une certaine mesure.
Cela se ressent évidemment dans Mononoke Hime (princesse mononoke) où Dame Eboshi, pourtant une femme dure, recueille sous sa protection les prostituées et les lépreux, et où le sympathique petit gros qui accompagne Ashitaka s'avère être à la solde de l'empereur...
Dans les films pour les plus jeunes de l'œuvre de Miyazaki, nous autres occidentaux pouvons y voir de la niaiserie, on n'y est vraiment pas habitués. Pourtant, il ne faut pas croire que Ponyo n'est pas un film subtil et sans références.

Pour l'avoir vu en VO il y a plusieurs mois, je peux citer par exemple, de mémoire, deux références évidentes : la mère de Sosuke lui chante à un moment la chanson "Sampo" qui est l'ouverture du film "Mon voisin Totoro" ("watashi wa genki !"), j'ignore comment cela aura été doublé en français, mais cela appelle évidemment à la culture populaire nippone...
Autre référence que même nous autres occidentaux pouvons saisir sans le moindre problème : la remontée de Ponyo à la surface quand elle prend forme humaine, et toute la scène de la tempête, est une "version Miyasaki" de la chevauchée des Walkyries de Richard Wagner (on en sent d'ailleurs les accents dans la musique de Joe Hisaishi) !

Pour ma part, même les Miyazaki "pour plus jeunes" me fascinent (et j'ai 24 ans), je les trouve reposants, et j'adore cette narration d'un monde simple et magique (toutefois, Ponyo reste en 2ème position derrière Totoro). Un visionnage plus attentif et plus neutre (je veux dire par là "non pollué" par les blockbusters de pixar et dreamworks, qui n'ont absolument rien à voir) te permettrait peut-être de mieux les apprécier.

On parle ici de l'œuvre d'un artisan, pas d'une entreprise. ;)

Écrit par : NoHaR | vendredi, 10 avril 2009

Je ne sais pas si le fait d'avoir un dessin animé pour enfant "enfantin" est un mauvais point... une critique assez surprenante si je peux me permettre.
Ponyo est un magnifique film d'animation totalement fait à la main ce qui est totalement exceptionnel de nos jours. Une histoire en partie inspirée de l'histoire originale de "la Petite Sirène" d'Andersen et de la mythologie japonaise, histoire d'un amour qui semble impossible entre un habitant des terres "Sosuke" et une habitante des mers "Ponyo", le tout teinter d'un regard sur le rapport entre l'homme et nature (ici l'homme, la mer et la pollution causée par les activités humaine)...
Une superbe histoire et un superbe film sur le plan technique avec une excellente transposition du comportement de l'enfant et de son développement notamment avec le comportement de Ponyo humaine...
Enfin en résumé, un chef d'oeuvre du niveau des classiques Disney comme Blanche Neige ou Pinocchio (après sont ils eux aussi trop enfantin? dans ce cas le débat sera tout autre). Le niveau me semble a des années lumière d'un autre film sorti récemment par les studios Dreamwork, le fameux "Monstres vs Aliens".

Chère Audrey, ton analyse me semble un peu "creuse" après peut-être que tu as vu ce film en VF et que la transposition en français à dénaturer des éléments essentiels du film. Mais ne pas voir un film asiatique en VOSTF est se priver généralement d'une bonne partie de l'oeuvre, les cultures asiatique et européennes n'étant pas basées sur les mêmes valeurs et références.

Bon courage pour la suite.

Écrit par : neoalchimiste | vendredi, 10 avril 2009

Depuis déjà quelques années, je ne sais pas si vous avez remarqué mais pour les D.A. c'est l'invasion, au point que ça mange des parts de gâteau du cinéma classique ou alors - autre avis- que ça se banalise. Il faut vraiment être original pour faire " dessus du panier" ( ex: les Triplettes de Belleville). Ca est une bonne chose que les nippons se montrent un peu au milieu des disneyeries et autres Pixar ( vive la variété), quand bien même suis-je un peu réfractaire à l'animation japonaise.
Tout de même, Ponyo... tu parles d'un nom pour un poisson ( et pour n'importe quoi d'autre)... et en plus sur une falaise!

Écrit par : claude | vendredi, 10 avril 2009

C'est une erreur fondamental de comparer les films d'animation de Pixar, Dreamwork, et ceux de Miyazaki. C'est deux univers bien différents et distincts. Les uns sont du niveau du divertissement alors que les autres ont une densité plus profonde et un regard sur l'homme et la société dans laquelle nous vivons.

Écrit par : Bois | samedi, 11 avril 2009

Eh bien, merci beaucoup pour vos avis et surtout pour vos conseils de lectures et de films à visionner. Je tâcherai de m'y mettre rapidement, afin de mieux comprendre ce dont vous parlez. Cela donne envie en tout cas :-)
Sinon, pour l'info, j'ai bien vu "Ponyo" en VO...

Écrit par : Audrey | samedi, 11 avril 2009

"C'est une erreur fondamental de comparer les films d'animation de Pixar, Dreamwork, et ceux de Miyazaki. C'est deux univers bien différents et distincts. Les uns sont du niveau du divertissement alors que les autres ont une densité plus profonde et un regard sur l'homme et la société dans laquelle nous vivons."

Et en quoi Wall-E, Monstres et Compagnie, Happy Feet ou The Incredibles n'ont pas un regard sur l'homme et la société dans laquelle nous vivons. J'ai l'impression qu'il y a plus affligeant que les clichés sur l'animation japonaises c'est celle sur l'animation américaine (et particulièrement le fait de mettre dans le même sac les studios Pixar et Dreamworks. Ce dernier ayant souvent piqué des projets à Pixar)

Écrit par : lord-of-babylon | samedi, 11 avril 2009

« Et en quoi Wall-E, Monstres et Compagnie, Happy Feet ou The Incredibles n'ont pas un regard sur l'homme et la société dans laquelle nous vivons. J'ai l'impression qu'il y a plus affligeant que les clichés sur l'animation japonaises c'est celle sur l'animation américaine (et particulièrement le fait de mettre dans le même sac les studios Pixar et Dreamworks. Ce dernier ayant souvent piqué des projets à Pixar) »

Sans vouloir rentrer complètement dans ce débat, je suis parfaitement d'accord.
Les pixars portent vraiment un regard sur l'homme et notre monde qui est aussi juste que fin : l'exemple peut-être le plus frappant que j'ai en tête serait Wall-E, que je trouve drôlement humain pour un robot ! Ce serait donc évidemment une erreur de rentrer dans le cliché consistant à "beaufiser" l'animation américaine en images de synthèse, alors que les génies de Pixar réussissent à nous emballer à chaque film, et à prêter des émotions et une personnalité à absolument n'importe quoi (une voiture, un robot, des animaux, même leur lampe !). Pour ma part, je suis aussi d'accord sur le fait qu'il y ait une différence flagrante de qualité, ou du moins d'approche, entre les pixar et les dreamworks, mais c'est un autre débat.

Là où la comparaison serait plus légitime, ce serait entre les Miyazaki "enfantins" (je veux dire par là que Mononoke et Nausicäa sont des chefs d'œuvres beaucoup plus engagés s'adressant à un tout autre public que les plus petits) les dessins animés de Disney "2D" les plus récents. Il est évident que la manière de travailler et de réaliser ces films est complêtement opposée : d'un côté vous avez des films avec des gags relativement gras, un peu toujours dans le même humour orienté gags, avec plusieurs "chansons-cultes" qui feront vendre la bande originale, mais avec l'empreinte Disney qui nous a bercé depuis tous petits, et d'un autre vous avez de véritables contes, dont la musique retranscrit avant tout des sentiments et des atmosphères plus fines, mettant en scène des enfants pour leur décrire un monde idéal, proche de la nature, où les petites filles sont polies et les petits garçons sont de de gentils garnements, avec un regard affectueux très particulier sur les grand-mères, bref, un monde qui nous renvoit assurément à l'idéal dont on rêvait peut-être tous lorsque l'on était gosses (qui ne se reconnaît pas gamin dans le portrait de Sosuke qui s'amuse d'un simple seau d'eau au bord de la mer, et qui rêve de bateaux ? Ou dans les gamines de Totoro qui se font leur petit monde dans la campagne et la forêt ?).

Ce sont deux opposés avec chacun sa manière de travailler et de toucher le public, chacun ayant ses amateurs et ses détracteurs, mais pas du tout incompatibles.

Parmi l'œuvre de Miyasaki peu connue en France, il y a aussi "Majo no Takyûbin" (Kiki la petite sorcière), que je mets dans le même panier que Ponyo et Totoro, quoique s'adressant à des enfants, peut être à l'image de l'héroine (qui a 13 ans), un petit peu moins jeunes. Celui-ci colle aussi parfaitement à la description que je faisais de films "sans méchants", et aurait vraiment gagné à être plus connu dans nos contrées.

@Audrey : je te souhaite un bon visionnage ^^

Écrit par : NoHaR | samedi, 11 avril 2009

Miyazaki est réputé pour créer des univers mignons, poétiques et créatifs. De très bons films d’animation qui font rêver, amusent ou attristent. Sa dernière réalisation, Ponyo sur la falaise, j'irai pas la voir , j'ai d'autres preocupations.

Écrit par : Gumbau Jacques | samedi, 11 avril 2009

Euuuuh les pixar et Dreamworks pas "gamins" ???

Pour avoir vu tous les Miyazaki (mais pas encore celui là oui), je peux dire que ses films sont bien plus profonds que les Pixar et Dreamworks ! Il y a plusieurs morales, des personnages non-manichéens... vraiment rien à voir.
Maintenant je ne sais pas pour Ponyo, j'irai le voir vite, mais je suppose qu'il doit y avoir bien plus dans ce film qu'un dessin animé pour gamin de 7-8 ans.

Écrit par : Fab | samedi, 11 avril 2009

Euuuuh les pixar et Dreamworks pas "gamins" ???

Pour avoir vu tous les Miyazaki (mais pas encore celui là oui), je peux dire que ses films sont bien plus profonds que les Pixar et Dreamworks ! Il y a plusieurs morales, des personnages non-manichéens... vraiment rien à voir.

En ce qui concerne les Dreamworks je suis d'accord. En ce qui concerne les films Pixar j'aurais beaucoup de mal à considérer comme gamin un film dont l'héritage découle du cinéma muet, un film ayant bien mieux adapter l'oeuvre d'Alan Moore que le film officiel, un film traitant des affres de la paternité (sujet très rare), un film traitant d'écologique et de manipulation des masses via les croyances religieuses (bon ce n'est pas un Pixar en effet) ou un film traitant de la fin de l'enfance, de l'abandon et de la mort

Écrit par : lord-of-babylon | samedi, 11 avril 2009

Houla ! Je regarde aussi bien les pixars et dreamworks que les myazakis et j'ai une net preference pour le smyazaki... mais là... je suis décue... Ponyo n'était pas du tout a la hauteur de mes esperances comparés a tout ceux que j'avais pu voir auparavant. J'avais meme pensé que ce fut un de ces premiers mais non... il s'agissait bien d'un nouveau myazaki... esperons que le prochain sera aussi beau que ses antécédents...

Écrit par : Valnea | samedi, 11 avril 2009

Je viens de me rendre compte que compare a vous tous... je l'avais vu en francais T-T

Écrit par : Valnea | samedi, 11 avril 2009

Tu l'as vu en VO, alors tu es pardonnais même si tu n'as pas trop aimé. lol Sinon je te conseil aussi le site qui va suivre pour avoir plus d'info sur le Studio Ghilbi et Miyazaki:
http://www.buta-connection.net

Écrit par : neoalchimiste | samedi, 11 avril 2009

Il est assez dommage de lire les avis perpétuellement identiques des gens, après la critique d'un miyazaki. Il faut avoir vu ceci, l'avoir vu dans ce sens là, ne pas dire que dreamwork est sur le même plan que disney, que untel n'est pas profond mais celui-là peut l'être parce que je l'ai décrété...

Je les ai tous vu, pour qu'on ne me prenne pas pour quelqu'un qui ne sait pas de quoi il parle, et je suis plutot d'accord avec audrey, et d'autres. Si elle a trouvé cela niais, c'est son droit, et ce n'est pas parce qu'elle ne l'a pas vu soi-disant en la sacro-sainte VO ou parce qu'elle n'a pas vu l'empire des sens qu'elle n'est pas capable d'avoir un avis pertinent.

Je parle de l'empire des sens pour souligner l'absurdité de certains conseils : parler de battle royale pour mieux apprécier ponyo est vraiment inutile, autant conseiller un kubrick pour apprécier du chaplin, sous prétexte qu'ils sont de la même culture.

Pour reprendre un commentaire : "traiter de niais un demi-dieu de l'anime est franchement limite". Ça l'est toujours moins que de ne pas respecter l'avis des autres. Et sous prétexte que miyazaki est qualifié de demi-dieu de l'anime, on ne pourrait déprécier ses films? C'est absurde, chacun ses goûts, et si personnellement j'ai moins apprécié ponyo que totoro, je n'en voudrais pas à quelqu'un de penser le contraire.

Écrit par : Gaetan | dimanche, 12 avril 2009

8 commentaires pour "Welcome" ,une trentaine de tartines avisées pour ce "chef d'oeuvre" -sans commentaires.

Écrit par : Gumbau Jacques | dimanche, 12 avril 2009

En même temps Welcome a été couvert un max par les médias, alors que Ponyo, beaucoup moins.

Écrit par : Fab | dimanche, 12 avril 2009

J'ai vu ce film avant hier, et je n'ai pas été déçu, j'ai emmené ma petite sœur ( 10 ans) et mon copain (24 ans), ils ont tous les deux beaucoup appréciés.
J'ai moi même trouvé ça certes plus centré sur l'enfance par rapport aux anciens Miyazaki, mais alors ?
Les dessins sont fait à la main, c'est magnifique, les musiques sont de Joe Hisaishi, et elles sont sublimes, l'histoire et les personnages sont très mignon !
Je le conseil à tous !

ps : Ponyo n'est pas "niais" c'est poétique ! la personne ayant écrit le principal commentaire n'a pas d'imagination et doit surement être très vielle pour avoir perdue sont âme d'enfant :)

Écrit par : Kuma | lundi, 13 avril 2009

J'ai également vu ce film et je l'ai trouvé vraiment jolie. On rentre vite dans un monde très bien fait, le coté poétique m'a touché ..
un film que je recommande à tout le monde !

Écrit par : Betclic | lundi, 13 avril 2009

Sans vouloir être insolent mademoiselle, arrêtez de critiquer le cinéma, votre inculture est insupportable, merci d'avance.

Écrit par : lemonstre | mardi, 14 avril 2009

@lemonstre : Sans vouloir être insolent, monsieur, arrêtez de commenter des critiques, votre chauvinisme ainsi que vos propos provocateurs sont non seulement insupportables, mais à la limite de l'insultant et intolérables.

Ce n'est pas parce que Ponyo est un Miyazaki que l'on est obligé d'être emballé, sous peine de faire face (c'est d'ailleurs le cas ici) à une levée de boucliers quand on ose s'attaquer au dieu de l'animation nippone.
Que le film soit légèrement décevant pour un Miyazaki est un fait : la seule défense que je me sois d'ailleurs autorisé est de relever le fait que ce film a, malgré le manque de cette petite pointe de perfection "à la Miyazaki", de très grandes qualités, chose que j'aurais aimé lire dans cette critique afin de ne pas se contenter du simple "décevant, trop enfantin".

De là à mettre en doute la culture de la personne qui a écrit cette critique, il y a un fossé, qui s'appelle l'éducation, la politesse, et le respect de son interlocuteur.

Écrit par : NoHaR | mardi, 14 avril 2009

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu