Avertir le modérateur

lundi, 16 mars 2009

Gran Torino : le rôle du dur à cuire, ça va deux secondes...

19022643_w434_h_q80.jpg

Y’en a marre de sa gueule. Celle qu’il prend pour faire peur. Leur montrer que lui, c’est un dur à cuire, qu’il se fout des autres, est insensible aux gens qui l’entourent. Dans Gran Torino, Clint Eastwood n’arrête pas de sortir les crocs et de jurer. Pas des fuck, hein, à la manière des jeunes américains. Non, lui c’est plus «con de rital», «tafiole», «face de citron», «salopards de bridés», et j’en passe.

Note :

Rating_star.solid.gifRating_star.solid.gifRating_star.solid.gifRating_star.empty.gifRating_star.empty.gif

 

 


19022647_w434_h_q80.jpgAlors, certes, le scénario a pour but de nous montrer comment un vieux mec retranché sur lui-même et plein de préjugés va protéger une famille d’immigrés asiatiques contre la mafia de leur clan. Mais tout de même, les ficelles sont vraiment grosses. Qu’il s’agisse de l’histoire ou du personnage de Walt Kowalski en lui-même, Clint Eastwood ne connaît pas la finesse. J’ai vraiment mis du temps à passer cette barrière de clichés, du racisme et du machisme avant de pouvoir profiter un tant soit peu du film.

19022651_w434_h_q80.jpgCar Gran Torino offre tout de même une bonne interprétation du côté de la famille asiatique (les deux jeunes, Tao et Sue sont vraiment convaincants) et quelques passages amusants et/ou émouvants.

Même si les longueurs sont légions et que la fin reste très «américaine», j’ai passé un bon moment. Mais rien de comparable avec les critiques plus qu’élogieuses que l’on a pu lire ou entendre à propos de ce film. Non, j’ai beau chercher, je ne vois pas.



Commentaires

Je trouve assez injuste cette critique un peu facile sur un des acteurs réalisateurs les plus prolifiques de ces 20 dernières années.Il est vrai que ce
filme bien fait distille beaucoup de clichés mais il faut une belle dose de modestie et un grand tampérament d'acteur pour oser se moquer de sois même ainsi et par la même occasion apporter au travers de ce grand film
une démonstration d'humanisme assez étonnante merci Monsieur Clint Eastwood on en redemande, vivement le prochain "human factor"

Écrit par : philippe | lundi, 16 mars 2009

Ce film est parfait il est vrai, mais il l'est trop !!! Les mécanismes sont connus, ils sont efficaces certes mais loin d'êtres originaux.

Je trouve que la critique d'Audrey est un peu trop forte, mais je pense aussi que la critique générale, que ce soit presse ou spectateur, est complètement formatée !!

Après ce film est tout de même bourré de petites choses sympa et qui sans innover, classent ce film dans une catégorie bien au dessus des navets habituels qui nous sont régulièrement servis par les studios hollywoodiens. (Je félicité nos amis américains qui sont dans une période faste de leur cinéma ! cf : Benjamin B; Revolutionary Road...)

Donc bon film mon cher Clint, mais c'est une bonne nouvelle, tu peux encore t'améliorer :-)

Écrit par : Azy | lundi, 16 mars 2009

si tu ne saispas apprécier un bon film, c'est dommage pour toi, mais ne vient pas raconter n'importe quoi. va regarder LOL, le code a changé ou coco, tu accrochera peut être plus devant ces "grands chefs d'oeuvre".

Écrit par : nico | lundi, 16 mars 2009

Le but de ce blog n'est pas de critiquer la critique mais de critiquer le film merci :-) Je n'aime pas perdre mon temps à lire des gens comme toi. Tu as aimé le film c'est bien, développe !

Écrit par : Azy | lundi, 16 mars 2009

> Nico : Je ne pense pas que le fait de voir "LOL", "Le Code a changé" ou "Coco" changerait d'un poil ma critique. "Gran Torino" est à mon sens loin d'être un chef-d'œuvre. Et ce n'est pas parce que j'apprécie Clint Eastwood que je considère par défaut tous ses films réussis. Celui-ci en particulier m'est apparu bourré de clichés, entre les jurons qui ne cessent jamais, la vision manichéenne de la société et la fin "américaine".
Et si vous repassez par ici, vous pouvez consulter l'index des films que j'ai vus et critiqués. Vous vous apercevrez que mes goûts ne correspondent pas vraiment aux films que vous citez !

Écrit par : Audrey | lundi, 16 mars 2009

Et la critique du critique de la critique ça marche ? Nico fait style "il faut aimer celà parce que je l'ai dit" ou genre " je pense pour les autres".
Facheux et trop péjoratif!

Écrit par : claude | lundi, 16 mars 2009

Rien à rajouter, tout à fait d'accord avec vous.

Écrit par : UcCaBaRuCcA | mercredi, 18 mars 2009

Les ficelles sont grosses on est d'accord. Ses voisins auraient pu jouer dans une pub pour old el paso. :o)
comment as-tu pu passer un bon moment malgré tout??

Écrit par : DrMorisset | mardi, 24 mars 2009

L'avalanche de répliques qu'il y a dans ce film est savoureuse ! Le langage fleuri de ce vieux bougon est un régal ! Bien sur pour des personnes un peu nunuches, ces punch-lines peuvent énerver mais cela fait tout le sel des dialogues (quand il envoie chier le prêtre c'est trop bon !). Si vous n'etes pas équipé en 2nd degré bou que cela dit vous énerver que des personnes ne se renvoient pas que des politesses !

Quand aux "clichés" : justement Clint les installe (je parlerais plus de "codes") pour mieux les dessouder : la Fin qui aurait du finir comme un Vigilante movie ou Clint venge et fait justice (comme on attends dans ce genre de films qualifiés de "réacs" par les bien-pensants qui ne tolèrent pas certains sujets), là il se sacrifie pour une communauté qui n'est pas la sienne ! Etrange pour un raciste, non ? Donc je ne vois pas ou est le cliché sur le racisme ou alors on ne peut plus parler de ces sujets avec simplicité sans que cela soit qualifié de "cliché".

Alors votre fin "américaine" qui est péjorative pour vous, est emplie d'humanisme et de sacrifice qui a un rapport direct avec le trauma du personnage de Clint et je trouve cela magnifique, anti-conventionnel avec le genre et une grosse leçon humaine.

Mais bon ceux qui manquent d'expérience dans la vie peuvent passer à coté c'est sur (ou ceux qui ne sont pas équipés en second degré).

Écrit par : Lollypop | lundi, 30 mars 2009

Vu un peu par hasard samedi soir, alors qu'il était projeté en plein air sur l'Isola Tiberina :)
(équivalent Ile de la Cité)
Du coup, vu en italien, et c'étaient les "cazzo" qui fusaient toutes les deux minutes. J'ai beaucoup aimé, et même si je connaissais déjà l'histoire, j'ai été prise par le film !

Écrit par : Marianne | mercredi, 08 juillet 2009

C'est un film américain, qui parle de l'amérique, avec un scenario américain et des thêmes (trop) amerlocs. D'où le problême. On ne pas être juge et parti. Eastwood aurai pu creuser sur des details, un peu à la Philip Roth dans ses romans. Au lieu de quoi, il use des ficelles les plus conventionnelles. Les clichés méritait un dépassement. Dommage. Ajoutons que la famille chinoise, bien sous tout rapport, manquait de piquant et de nuances.

Tout à fait d'accord avec votre critique Audrey. On peut aimer Eastwood et trouver que "Gran Torino" manque de finesse et de recherches. C'est le cas. Clint deviendrait il un pépére tranquile bien assis confortablement dans le fauteuil de sa réputation?

Écrit par : T-M. COPPOLA | vendredi, 17 juillet 2009

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu