Avertir le modérateur

jeudi, 26 février 2009

Le Code a changé : vite vu, vite oublié

Image 2.jpg

Les destins croisés. Un genre en vogue mais délicat. Les rencontres doivent être fortuites mais pas surfaites, les caractères différents mais pas opposés, les discussions amusantes et non fatigantes, le tout avec une touche de drame et d’émotion. Un cas d’école, à mon sens : Les Invasions barbares. On rit, on pleure, on s’émeut et on s’enthousiasme. Rien de tout cela dans Le Code a changé. Si de tout, en fait, mais à très petite dose.

Note :

Rating_star.solid.gifRating_star.solid.gifRating_star.half.gifRating_star.empty.gifRating_star.empty.gif

 

 


19019430_w434_h_q80.jpgPour son dernier film, Danièle Thompson a imaginé un dîner, auquel sont invités divers protagonistes : des femmes et des hommes, des couples et des célibataires, des avocats, des médecins, des artistes. Aucun n’est vraiment heureux mais tous donnent le change. Et tous sont liés. Sans vraiment savoir quels seront les autres convives, ils se rendent à ce dîner qui va changer leur vie.

Un scénario des plus banals, qui mériterait d’être rehaussé par des dialogues croustillants, du comique de situation ou une mise en scène innovante. Là, Dianèle Thompson est restée classique. Bonne élève mais pas assez créative. Mise à part la scène de la rencontre entre Patrick Chesnais et Pierre Arditi, où les deux "vieux" dansent le rock (à la fois hilarante et émouvante), le reste du film est plat.

19051316_w434_h_q80.jpgCe n’est pas faute de diriger une brochette d’acteurs de renom et de talent : Karin Viard, Marina Foïs, Marina Hands, Emmanuelle Seigner, Christopher Thompson (fils de la réalisatrice) et dans une moindre mesure Dany Boon et Patrick Bruel.

Pourtant, la mayonnaise ne prend pas. J’ai bien ri deux trois fois, mais à peine plus. Pas pleuré non plus. Finalement, l’émotion n’était pas vraiment au rendez-vous – ni l’ennui d’ailleurs. On regarde Le Code a changé comme les passants dans le métro. Sans grand intérêt. Un peu ailleurs. Pour passer le temps. Aucun rapport avec Fauteuils d'orchestre, l'avant-dernier film de la réalisatrice, de destins croisés aussi.


Commentaires

Je m'y suis bien amusé. Très bon film.

Écrit par : lucmentin | jeudi, 26 février 2009

c'est important

Écrit par : diarra | jeudi, 26 février 2009

Trop de films ces temps çi !!
On va pas etre obligés d'aller le voir ,celui là.

Écrit par : gumbau | vendredi, 27 février 2009

j'ai dit la même chose mais de façon plus littéraire.

Écrit par : elisabetha | vendredi, 27 février 2009

I recently came across your blog and have been reading along. I thought I would leave my first comment. I don't know what to say except that I have enjoyed reading. Nice blog. I will keep visiting this blog very often.

Ruth

http://ramupgrade.info

Écrit par : Ruth | jeudi, 26 mars 2009

Thank you Ruth. You can keep on posting comments ;-)

Écrit par : Audrey | jeudi, 26 mars 2009

Honnêtement ce film est un vrai navet. Les dialogues sont plats, le montage est brouillon, le tout est confus et barbant. La pléiade d'acteurs connus n'y change rien. On s'ennuie grave...

Écrit par : Paul | samedi, 29 août 2009

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu