Avertir le modérateur

mercredi, 28 janvier 2009

Le Bal des actrices : quand Maïwenn met à nu le cinéma français


Image 2.jpg

L’affiche n’est pas passée inaperçue. Une brochette d’actrices françaises, nues comme des vers et entremêlées. Quoi de mieux pour accrocher le spectateur et parler du second long-métrage de Maïwenn, regard perçant sur le cinéma français contemporain ? Mais surtout, ovni cinématographique.

Note :

Rating_star.solid.gif

Rating_star.solid.gif

Rating_star.solid.gif

Rating_star.solid.gifRating_star.empty.gif


 

19017581_w434_h_q80.jpg

Autodérision

Maïwenn Le Besco, fille du cinéma, se prend pour Sofia Coppola. Elle souhaite réaliser un documentaire sur les actrices françaises, intimiste et surprenant. Elle fait alors appel à ses amies, qui se livrent à elle. D’autres comédiennes la contactent ensuite, pour voir aussi leur nom au générique. Au total, onze actrices se dévoilent devant la caméra de Maïwenn. Des débutants, des connues, des pas connues, des has been, des sex symbol. Toutes avec plus d’humour et d’autodérision les unes que les autres.

Entre autres, Karin Viard apprend l’anglais pour percer à Hollywood car la France est trop petite pour elle, Marina Foïs et Romane Bohringer se désespèrent d’être oubliées, Muriel Robin peine à passer des sketches au théâtre, Mélanie Doutey ne "brûle" plus pour le cinéma et part adopter un enfant en Inde et Karole Rocher parodie sa professeure d’art dramatique en imitant un singe et un chien.

Des scènes à la fois hilarantes et tristes. Et d’autant plus captivantes que l’on ne sait jamais quelle est la part de réalité et la part de fiction. De sorte que le doute entretient l’intérêt et l’amusement. J’ai seulement moins apprécié les séquences avec Joey Starr, qui joue le rôle du mari de Maïwenn.


Triple casquette ?

19017579_w434_h_q80.jpgDe même, je suis un peu sceptique sur la légitimité à prétendre réaliser un film alors que l’on n'est jamais derrière la caméra. Maïwenn n’est assurément pas la première à arborer une triple casquette, mais dans Le Bal des actrices, elle est réellement de tous les plans ! Alors, même en donnant des directives concernant la mise en scène et le jeu des actrices, elle ne peut décemment pas avoir tout maîtrisé. Le fait d’avoir conçu le scénario et de jouer dans le film aurait sans doute été suffisant.

D’ailleurs, la mise en scène s’en ressent : les plans sont très classiques. Certains bougent même et présentent une qualité d’image douteuse – des plans qui ne sont pas ceux que filme Maïwenn avec son caméscope. Par contre, les interludes de comédie musicale, où les actrices interprètent une chanson avec des danseurs, des décors et costumes extravagants et des couleurs acidulées, sont drôlement originaux et décalés ! Un petit délice ! Sur des chansons d'Anaïs, Benjamin Biolay, Marc Lavoine ou Joey Starr.

Bref, un film assez inégal, mais qui vaut vraiment le détour par curiosité, pour les actrices, l’originalité de l’histoire et l’autodérision qui y règne.


Commentaires

Maïwenn et Karine Viard étaient au Fou du Roi aujourd'hui (et dans une autre émission de Radio France un peu plus tôt).
Ca ne m'a pas donné envie de voir le film :-/

Écrit par : Marianne | mercredi, 28 janvier 2009

J'ai aussi vu toute l'équipe du film sur le plateau du Grand Journal, dont les chroniqueurs avaient, eux, adoré "Le Bal des actrices" :-) Sérieusement, j'écoute de temps en temps "Le Fou du roi", et je ne suis pas souvent d'accord avec leurs goûts cinématographiques. Si tu as le temps, "Le Bal des actrices" vaut vraiment le détour !

Écrit par : Audrey | jeudi, 29 janvier 2009

J'hésite beaucoup à aller voir ce film, je n'ai pas lu tout ton billet, mais les quelques bribes que j'ai lu donnent envie. Tout compte fait, c'est un film que je mets direct dans ceux que je souhaite voir, et hop!

Écrit par : caro | vendredi, 30 janvier 2009

L'équipe du Foi du Roi m'avait plutôt l'air enthousiaste sur le film, je crois que c'est plutôt la voix de Maïwenn qui m'a agacée ! Et la bande-annonce que j'ai regardé ensuite. Et puis l'affiche... Bref, peut-être à la télé (de toute façon, il n'est pas (encore) sorti chez moi ;)

Écrit par : Marianne | vendredi, 30 janvier 2009

En promouvant son film, Maiwenn s'est un peu essuyée les pieds sur certaines actrices n'ayant pas voulu participer à celui-ci. Pas brillant! Dans le lot se trouvait Adjani, et justement on revoyait la belle Isabelle dans les Globes de cristal, cette semaine à la télé. Mais attifée, parée, lookée de manière totalement originale: c'est ça la classe, c'est ça une Star et non une Maïwenn assez quelconque et médisante. Comme star, ne reste plus qu'elle, Deneuve ayant succombée à la prolétairisation de ses rôles.
De quoi? De l'embompoint, Adjani? Et alors, les hommes préfèrent les grosses. On dit aussi qu'ils préfèrent les blondes. Mais s'ils sont comme moi, ils préfèrent toutes les femmes.

Écrit par : claude | samedi, 07 février 2009

Oui, j'ai entendu les médisances sur les actrices qui ont refusé de jouer dans ce film. Pas brillant, effectivement...

Écrit par : Audrey | dimanche, 08 février 2009

J'ai trouvé ce film totalement original. entre fiction et reportage, les problèmes vécus par les actrices sont bien abordés même si tout est traité avec beaucoup d'humour et de légèreté. On passe un moment délicieux en riant beaucoup, car tous les personnages ont assumé une relative autodérision très joyeuse et très décapante.
Maîwenn a inventé un dispositif qui lui est propre et qui sort des sentiers battus. Il y a un mélange de plans bien léchés avec couleurs très frutty, de belles chorégraphies qui montrent que Maîwenn est capable de tourner en style grand spectacle et que si elle choisit des plans qui bougent et des scènes plus trash, c'est pour jouer de ces contrastes de style et ne pas plonger dans des stéréotypes de plans trop léchés.
Si certains plans hors petite caméra sont un peu décalés, c'est donc le choix de la réalisatrice et non un défaut d'équilibre du réalisateur.
Cela crée une impression de vie, de mouvement et de spontanéîté très rafraîchissante.
Quand à Isabelle Adjani, grande actrice que je respecte infiniment, m^me si elle n'a pas toujours su exploiter son talent avec de choix de films parfois erronnés, oubliez vous qu'elle a été la première à décrocher la hache de guerre quand Maîwenn, éperdue d'admiration, l'avait contactée pour jouer dans son film.?
Au lieu de se rétracter avec modestie , ( ce n'est pas très élégant de se désister au dernier moment.. ) , elle a cru bon de rallonger la sauce en attaquant publiquement Maîwenn dans les journaux et magazines su sa vie privée. Le procédé était pour le moins assez choquant, surtout vis à vis d'une très jeune réalisatrice qui lui avait fait une totale confiance et s'appuyait sur elle .
Avec son désistement de dernière minute , Isabelle pouvait comprommettre à jamais la possibilité de monter son film. Maîwenn a surpassé cette terrible déception , a surmonté également cette trahison médiatique qui s'appuyait sur des éléments faux et déplacés , et on ne peut que la féliciter d'avoir été jusqu'au bout de cette terrible épreuve.
Si maintenent, elle fait un retour à l'envoyeur, on ne peut pas vraiment lui en vouloir ... Isabelle tournera 7 fois sa langue de vipere dans sa bouche avant de cracher son venin. Maintenant qu'elle peut savoir que la liberté de parole ne lui est pas exclusivement réservée et que la petite fille qu'elle croyait anéantir , ne fait que lui renvoyer la monnaie de sa pièce. Sans rancune ...

Écrit par : feudouce | vendredi, 13 février 2009

Merci de votre avis. Je ne suis pas convaincue que les plans qui bougent soient voulus, mais bon... En effet, ce sont les plans où elle est systématiquement devant la caméra, et non derrière comme pour les saynètes musicales. C'est peut-être ce qui fait la différence.

Écrit par : Audrey | samedi, 14 février 2009

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu