Avertir le modérateur

jeudi, 15 janvier 2009

Un barrage contre le Pacifique : Marguerite Duras mal adaptée

18994763_w434_h_q80.jpg

Encore une bonne idée mal exploitée. Un barrage contre le Pacifique est l’adaptation cinématographique d’un roman éponyme de Marguerite Duras. Une œuvre qui a révélée l’écrivaine et dans laquelle elle décrit son enfance dans l’Indochine des années 1930 et l’atmosphère qui y régnait, à la manière de L’Amant.

Note :

Rating_star.solid.gif

Rating_star.solid.gifRating_star.half.gifRating_star.empty.gifRating_star.empty.gif

 

 


Dans le film, réalisé par le documentariste et cinéaste cambodgien Rithy Panh, les paysages sont très beaux, entre les rizières, les vallées et l’océan Pacifique. Pourtant, on n’accroche pas vraiment à l’histoire. Celle d’une famille ruinée par les crues de l’océan, qui détruisent les barrages et inondent les rizières, rendant le riz incultivable. Une famille délaissée par les banquiers. Une famille dont le père est décédé et dont la mère (Isabelle Huppert) est malade. Les deux enfants, chacun à leur manière, tentent d’éviter le naufrage. Joseph (Gaspard Ulliel), homme à tout faire et débrouillard, pratique la contrebande. Suzanne (Astrid Berges-Frisbey), jeune femme séduisante, n’hésite pas à jouer de ses charmes pour obtenir ce qu’elle désire.

La force du film, qui est avant tout due au roman, réside dans la profondeur des personnages. Leurs caractères y sont dépeints d’une manière fouillée et psychologique qui est très intéressante. Ainsi, tous trois sont tellement hypocrites et profiteurs qu’ils éveillent un sentiment de dégoût. De ce point de vue là, c’est bien joué.

Mais sinon, la majorité des séquences sont beaucoup trop longues et ennuyeuses et l’intrigue n’en est pas vraiment une. Le film manque de souffle, loin des autres grandes fresques indochinoises. En conclusion, pas d’exotisme, de grand spectacle ni même de suspense alors que l’histoire s’y prête.


Commentaires

Juste un truc de fille. Isabelle Huppert joue dans ce film, non ? Alors... il est forcément bien joué. Et probablement bon. J'y vais.

Écrit par : nila | jeudi, 15 janvier 2009

"indochiniennes" c'est péjoratif ? ou c'est juste pour indochinoises ?

Écrit par : Florent | jeudi, 15 janvier 2009

> Nila : Le film est assez intéressant, bien que long. Mais je n'ai pas aimé, justement, la prestation d'Isabelle Huppert. J'ai trouvé son jeu faux et pas assez varié. Mais vous me direz ce que vous en avez pensé !

> Florent : Effectivement, il n'y a pas de raison de dire "indochiniennes". Si ce n'est que je l'ai entendu à la radio et bêtement répété...

Écrit par : Audrey | jeudi, 15 janvier 2009

oki ;-)
Bon du coup j'hésite à aller le voir ce film. En même temps pour aller faire du journalisme au Cambodge, ça pourrait me donner un aperçu de la période coloniale.
Merci pour cette critique.
ps : c'était quelle radio ? :p

Écrit par : Florent | vendredi, 16 janvier 2009

Du journalisme au Cambodge ??? Ca m'intéresse ça ! ;-) As-tu déjà des piges pour des médias ?
Dans ce cas, le film retranscrit une atmosphère qui est plutôt pas mal. Et Rithy Panh semble reconnu dans son pays.

P.S.: C'était France Info, ma radio de référence...

Écrit par : Audrey | vendredi, 16 janvier 2009

CINEPHILE avec un PH (d'origine grecque) ne vaudrait-il pas une FILE (d'attente?)

Écrit par : PolNor | vendredi, 16 janvier 2009

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu