Avertir le modérateur

mercredi, 07 janvier 2009

Che : Ernesto Guevara à l'écran

18939659_w434_h_q80.jpg

Il est le symbole de la liberté, de la révolte et de l’engagement. Médecin de formation devenu révolutionnaire, Argentin œuvrant pour la cause cubaine, ministre de l’industrie et électron libre cherchant à fomenter des révolutions, spirituel et provocateur, Ernesto Guevara, surnommé le Che, est un personnage aux multiples facettes.

 


Adapter cette vie courte (1928-1967) mais intense n’était donc pas une mince affaire. C’est le défi qu’a relevé Steven Soderbergh dans un film en deux volets : Che - 1ère partie : L'Argentin et Che - 2ème partie : Guerilla. Avec l’acteur américain Benicio Del Toro dans le rôle-titre.

Steven Soderbergh explique son projet sur le site d’Allociné : "J'ai eu envie de consacrer un film (ou deux) au Che, non seulement parce que sa vie a des allures de roman d'aventures, mais parce que je suis fasciné par les défis techniques qu'entraîne la mise en application d'une vision politique de grande envergure. J'avais envie d'illustrer en détail les efforts psychiques et physiques que nécessitèrent ces deux campagnes."

C'est la deuxième fois que Benicio Del Toro joue devant la caméra de Steven Soderbergh, après Traffic sorti en 2001. Cette collaboration avait valu à l'acteur l'Oscar du Meilleur second rôle masculin et à Soderbergh celui du Meilleur réalisateur.

Soderbergh avait décidé dès le départ de tourner en lumière naturelle avec un minimum de projecteurs. Il put bénéficier, in extremis, d'un tout nouveau prototype de caméra numérique à haute performance : la RED, qui donne une image digne du 35 mm et se distingue par sa flexibilité, sa fonctionnalité et sa légèreté (4,5 kg). Et le réalisateur d’assurer : "Découvrir la RED, c'est comme entendre les Beatles pour la première fois ! La RED voit comme moi."


Commentaires

C'est devenu un symbole ,mais le film falsifie l'histoire c'est pas bien !
Par politesse j'en parle ailleurs :
http://my-scripts.net/forum/viewtopic.php?f=11&t=462

Écrit par : gumbau | jeudi, 08 janvier 2009

"un pueblo que no sabe ni leer ni escribir es un pueblo facil de enganar "
le comble !!!
Sodebergh ,meilleur realisateur ,avec sa toute derniere camera RED démontre qu'il en est de meme de nous autres !
il nous entortille aussi facilement (grace au bon vouloir d'Hollywood)
Encore un film qu'il ne faudrait pas aller voir .

Écrit par : gumbau | vendredi, 09 janvier 2009

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu