Avertir le modérateur

lundi, 05 janvier 2009

The Spirit : de l'esprit mais pas assez d'âme...

19012385_w434_h_q80.jpg

Il est l’âme de sa ville. La seule qu’il n'ait jamais aimée. Denny Colt, ancien flic que tous croient mort, combat le crime dans les rues de Central City. Ses armes : le bitume, les escaliers de secours ou les nombreuses passerelles qui composent la cité. Mais pour vaincre le redoutable Octopus, et le stopper dans sa quête d’immortalité, il en faudra plus. Sans compter les ravissantes créatures qui se dressent sur la route du Spirit. Amies ou ennemies ? Dur de ne pas se laisser duper.

Note :

Rating_star.solid.gif

Rating_star.solid.gif

Rating_star.half.gifRating_star.empty.gifRating_star.empty.gif

 

 


19019643_w434_h_q80.jpgLes fans de Sin City seront déçus. Certes, le dernier film de Frank Miller, The Spirit, reprend les superbes images qui ont fait son succès : noires et blanches, rouges ou encore bleutées. Certes, les effets spéciaux sont impressionnants et drôlement efficaces. Certes le casting est bon : Samuel L. Jackson diabolique, Eva Mendes magnifique et Scarlett Johansson mystique - seul le héros, Gabriel Macht, est un peu fade.

Mais le scénario n’est pas à la hauteur. Le genre du comics réduit assurément les possibilités d’innovation. Ainsi, les rebondissements sont assez prévisibles. Pour autant, le seul intérêt de l’histoire – assez mince – réside dans la découverte de qui est le Spirit. Pas d’histoire parallèle, personnages peu consistants et flashbacks maladroitement amenés : voilà ce que nous propose cette année Frank Miller. Dommage.

19013238_w434_h_q80.jpgA noter, toutefois, un côté assez jouissif dans la construction de l’environnement d’Octopus. Le laboratoire qui lui permet de poursuivre ses expérimentations démentes, les clones sots et enjoués (Logos, Pathos, Dialos, Sos), le petit chat blanc qui se désagrège ou encore la cérémonie nazie donnent une certaine consistance à ce film, une touche d’originalité qui rattrape l’ensemble. Surtout, les clones, qui m’ont rappelé dans leur genre ceux du film de Jean-Pierre Jeunet, La Cité des enfants perdus. J'aime beaucoup ce genre de délires !

Bref, un Miller en demi-teinte, à voir pour les accros de romans graphiques.

 

 

Pour lire les secrets de tournage, c'est par ici.

 

Commentaires

hello audrey
amie virtuelle, collègue blogueuse et cinéphile je te souhaite une excellente année 2009 avec toujours plein de toiles de qualité, une bonne santé, des sous et des projets intéressants !
concernant The Spirit, ma consternation devant ce navet a été à la hauteur de l'attente. C'est bien pire que Max Payne et ce n'était pas facile. Il n'y a pas d'histoire, pas de scénario solide et si les délires de Samuel L Jackson et Scarlett Johansson sont plutôt réjouissants, on s'ennuie ferme à écouter les réflexions pseudos-mystiques de Denny Colt.
n'est pas HERO qui veut !
au bout de quinze minutes de film, les spectateurs se levaient pour quitter la séance et aller voir un autre programme, c'est dire
entre The Spirit et I Feel Good, la rentrée cinématographique est plutôt désastreuse, vivement Twilight, Che et heureusement qu'il y a encore Pour Elle, Largo Winch et Secret Defense, cocorico oserais-je pousser ;o)
bonne continuation à ton blogounet pour 2009 !

Écrit par : giao | mercredi, 07 janvier 2009

Bonne année à toi aussi Giao ! Concernant "The Spirit", c'est sûr qu'il a déçu, bien que je n'ai pas vu de personnes quitter la séance. Malheureusement, je ne peux pas comparer avec "Max Payne" car je ne l'ai pas vu.

Écrit par : Audrey | dimanche, 11 janvier 2009

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu