Avertir le modérateur

jeudi, 20 novembre 2008

Photographes de plateau : objectif discrétion

Image 1.jpg

C'est l'un des maillons les plus méconnus de la grande chaîne du cinéma. Pourtant, ces photos de films que vous apercevez dans la presse, à l'entrée des salles ou sur Internet, ce sont à eux que vous les devez. Les photographes de plateau. Qui doivent donner envie de découvrir une œuvre entière à partir d'un simple cliché. Refléter l'ambiance d'un tournage tout en se faisant discret. Emmanuelle Rio, 45 ans, travaille depuis cinq ans sur des tournages et depuis 25 ans comme photographe. Aline Boros, 27 ans, a quant-à-elle débuté en octobre 2006. La première habite le Morbihan tandis que la seconde vit à Paris. Elles témoignent.

 


Pour quels types de productions travaillez-vous (longs-métrages, courts-métrages, théâtre) ?
Emmanuelle Rio : Surtout pour le spectacle vivant et la télévision (France 3 Ouest). J'ai deux longs-métrages à mon actif : Journal IV et Penn Sardines.

Aline Boros : Courts-métrages et plus rarement théâtre ; et autres travaux photos (concerts, événementiel, entreprise, etc).

 

En quoi consiste votre travail précisément ?
Emmanuelle Rio : La photo de plateau consiste à refléter exactement l'ambiance d'un plateau (TV ou ciné), à respecter la lumière créée par le réalisateur, savoir adapter sa technique aux exigences créées par le chef-opérateur. Ne surtout pas trahir la volonté artistique créée par l'équipe technique en ne sachant pas utiliser la technique adéquate (profondeur de champ respectée, angle de prise de vue, lumière...).

Aline Boros : En tant que photographe de plateau, il consiste à faire des images du film (même cadre, même axe que la caméra) et des images de making-off.

 

Quel aspect de votre métier préférez-vous ?
Emmanuelle Rio : Savoir se faire discrète et observer le travail d'une équipe technique. Il faut aussi être capable d'y apporter son regard personnel, sans jamais être intrusive.

Aline Boros : Observer et photographier des personnes concentrées dans un travail commun. J'aime l'indépendance et l'autonomie que procure ce métier. L'attente ou l'isolement ? Peu graves !

 

Quelles sont les principales différences entre le métier de photographe de plateau et de photographe d’actualité ?
Emmanuelle Rio : La grande différence, à mon sens, est que le photographe d'actualité a forcément un regard critique sur ce qu'il observe contrairement à la photo de plateau qui ne fait que s'attacher à refléter la volonté artistique de quelqu'un d'autre.

Aline Boros : L'actualité est réelle !

 

Sur quel film avez-vous préféré travailler ?
Emmanuelle Rio : Sur le premier film d'un jeune réalisateur, Journal IV, sans réellement de gros moyens, mais une démarche très personnelle et une équipe très impliquée.

Aline Boros : Les courts-métrage de la Femis.




Photos d'Emmanuelle Rio :

 

journal IV-4.jpg
PennGR26.jpg

journal IV.jpg

pennGR6.jpg












Photos d'Aline Boros :

008.jpg
008-1.jpg010 Mixed Signals Rhiles et Guillaume Photo Aline Boros.jpg010 Effet pluie.jpg









Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu