Avertir le modérateur

mardi, 08 avril 2008

Nathalie Baye et Tonie Marshall : une belle complicité

 
04109eaf7c198585f4b761a7218045d9.jpg
 
Vendredi soir, je me suis rendue à l’avant-première de Passe-passe, en présence de la réalisatrice et de l’actrice principale. Les deux femmes ont répondu rapidement à quelques questions, avant la projection. Nathalie Baye collabore pour la quatrième fois avec Tonie Marshall, après Enfants de salaud (1996), Vénus Beauté institut (1999) et France boutique (2003). Passe-passe a été écrit exprès pour la comédienne. Tonie Marshall a ensuite pensé à Edouard Baer pour incarner le prestidigitateur dépressif. Le film sortira le 16 avril.


Comment joue-t-on le rôle d’une belle emmerdeuse ?
Nathalie Baye : Quand j’accepte de jouer dans un film, ce n’est pas que pour le rôle. C’est aussi pour la qualité du scénario et la mise en scène. Le rôle me plaisait beaucoup car je n’avais jamais joué une telle emmerdeuse, mais surtout les personnages sont riches. C’est une comédie élégante, qui va vite et avec du suspense.

C’est votre première collaboration avec Edouard Baer. Comment s’est-elle passée ?
Nathalie Baye : On a fait connaissance lors de la première lecture. En effet, au cinéma, on travaille toujours en amont. On prépare les textes avant le tournage. Ainsi, au moment de tourner l’un avec l’autre, on était à l’aise. Car on peut avoir un très bon partenaire mais qui ne joue pas avec vous. Certains récitent leurs textes comme des monologues.

Comment est-il dans la vie ?
Nathalie Baye : Edouard est très profond, intelligent et très attentif aux autres. Aussi drôle et touchant. C’est un partenaire avec qui j’ai eu énormément de plaisir.

Est-ce que votre complicité avec Tonie Marshall vous a aidée à être à l’aise ?
Nathalie Baye : Oui, car j’ai toujours peur de ne pas être à la hauteur. Surtout pour un rôle écrit pour moi. Malgré tous les films dans lesquels j’ai joué, je reste humble. C’est toujours comme la première fois. La confiance de Tonie m’aide donc.
Tonie Marshall : Elle m’envoie toujours un texto la veille en me disant : "J’ai le tract, je ne sais plus jouer, j’ai oublié le texte."
 
Vous avez visiblement eu des soucis avec la voiture du film ?
Nathalie Baye : (rires) Elle est somptueuse mais c’est un vrai cauchemar ! Elle fait des bruits, des sons, tout est automatique. Moi qui suis claustrophobe... Elle s’est même mise à parler en allemand ! On a l’impression que c’est elle qui maîtrise tout. C’était la surprise du chef tous les jours.

Vous n’avez pas eu de chance non plus avec le temps ?
Tonie Marshall : Nous avons tourné dans la région de Lyon où il a plu tous les jours. Pendant huit semaines ! Même à Locarno, il a fait orage... Alors, quand vous avez une voiture avec les essuie-glaces automatiques, dont la vitesse change en fonction de la pluie, vous en bavez au montage, pour assembler les plans.
 
 
 
Pour voir la critique du film, c'est par ici

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu