Avertir le modérateur

lundi, 24 mars 2008

Le Bel Antonio

da875b54ca45c0e8a4b038e45e553224.jpg
 
Toujours dans ma quête des classiques, j’ai vu Le Bel Antonio, diffusé sur Arte lundi dernier. Lorsque le film débute, avec un Antonio supplié par sa maîtresse de ne pas rejoindre ses parents à Catane, j’ai vraiment eu peur tant le jeu de la demoiselle était mauvais – à la limite du risible. Puis, le registre change lorsque Antonio (Marcello Mastroianni) quitte Rome pour épouser Barbara (Claudia Cardinale). Combien de femmes sont jalouses d’elle, tant Antonio est beau ! Pourtant, le Don Juan ne s’avère pas être l’amant espéré. Et il devient vite la risée de la petite ville.

J’ai beaucoup aimé cette satire du machisme et de la religion dans l’Italie des années 1960. Les situations sont volontairement cocasses pour dénoncer la place que la société donne à l’homme - et par défaut à la femme. Ainsi, le mariage n’est valide que s'il a été sacré dans la foi mais aussi la chair et le sang. Dans le cas contraire, l’Eglise peut l’annuler. L’impuissance devient alors davantage une tare sociale qu’une difficulté personnelle.

Le Bel Antonio de Mauro Bolognini a obtenu en 1960 la récompense suprême au Festival de Locarno, le Léopard d'Or. Marcello Mastroianni joue à la perfection un rôle pas évident.
 

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu